• EPUF

    2017 Nos thèses...

     

     

    Nos thèses pour l'Evangile !

    Protester pour Dieu, protester pour l'Homme

    2017 Nos thèses...

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • En ce mois de mars, la Fédération de l'Entraide Protestante met en lumière la thèse : 

    Donner la parole aux sans-voix,

    c'est ouvrir l'humanité à la faiblesse du monde.

     

    A rebours du système médiatique où c'est à celui qui parle le plus fort que revienne considération, honneur et pouvoir, il nous faut essayer de porter la parole de ceux qui l'ont perdue.

    Pourquoi ?

    Parce que cette voix, fragile et faible, porte en elle l'essence de notre humanité, comme les enfants, les tout petits, portent l'avenir du monde.

    Parce que la voix des   <sans voix> porte en elle notre altérité, fondatrice de ce que nous sommes, de notre unité. Elle n'est pas annonciatrice de notre division, mais au contraire de notre communion.

    Parce que la voix des << sans voix >> porte en elle probablement, le message des anges : celui de l'annonce, de la révélation, celui qui s'exprime dans un souffle, dans le quasi-silence N'a-t-il pas été dit que la voix de Dieu s'exprime dans un léger bruissement, dans le murmure imperceptible ? 

    Parce qu'en fraternité, tous ont droit de parler, tous sont égaux ; comme chrétiens, mais aussi comme républicains, il nous faut faire advenir et prendre en compte la parole de chacun, quitte à baisser le son de la télévision, monopolisé par les tout-puissants. Il en va de l'équité et de la justice.

    Permettre à cette parole de s'exprimer ne sera pas facile : inaudible, incompréhensible, impertinente, non-consensuelle... mais elle est à l'image de notre groupe humain : différent, coloré, fort et faible à la fois.

    Les associations qui viennent en aide aux << sans-voix>> tentent un pari considérable ; recueillir cette parole, la traduire parfois, la défendre toujours, au prix d'une infinie patience et d'une humilité sans faille. Apprendre aux travailleurs sociaux à se pencher à leur niveau, inviter les directeurs à associer tout le personnel à cette tâche essentielle, convaincre les gestionnaires que le temps consacré à cet effort n'est pas perdu, mais au contraire porteur de  devenir, d'espérance et de joie retrouvée.

    L'action devient si gratifiante quand la parole, alors libérée et autorisée, dévoile un pan d'histoire, d'humanité ! La parole porte le visage, invite à la rencontre et ce quel que soit le << sans voix >> qui y accède !

    https://www.eglise-protestante-unie.fr/actualite/memo-theses-mars-2017-8714

     


    votre commentaire
  • Protestants 2017,

    un récit

    « 500 ans de Réformes, vivre la fraternité »

    Un faire mémoire de cinq siècles, et sur toute l’année 2017 !

    un texte à découvrir ici

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique